Smart.Conseil-----------------------------
   
Sommaire, Ce qu'il faut Savoir, English version
 
Sur cette page : Monoxyde de Béryllium, article toxicologique de Edouard Bastarache
 
 

RUTILE

par Edouard Bastarache
 
 
Introduction :
 
Le rutile est l'une des formes cristallines du bioxyde de titane. Pour beaucoup de chimistes le rutile est synonyme de bioxyde de titane, TiO2, mais à un ceramiste il indique un minerai impur de titane contenant du fer, un minerai accessoire des roches igneuses. Il se rencontre dans le sable des plages d'Australie, de la Floride et d'ailleurs.
 
HYGIÈNE ET SÉCURITÉ :
 
I. Propriétés Physiques :
 
Pression de vapeur : Non volatile
Densité de vapeur : Non volatile
Point de fusion : 1560 C, 1840 C
Taux d'évaporation : Non trouvé
Hydrosolubilité : Non trouvée
Odeur : Inodore
Forme : Cristaux ou poudre
Couleur : Blanc (les matériaux naturels peuvent être colorés par les impuretés.)
Densité : 3.8, 4.3
 
II. Mesures pour Combattre le Feu :
 
A. Propriétés inflammables :
Non combustible.
B. Matériaux pour éteindre le feu :
Employez ce qui convient pour le feu environnant. Il ne brûle pas.
Il n'y a aucun risque d'incendie ou d'explosion avec le matériau lui-même.
C. Risques peu communs d'incendie ou d'explosion :
Aucun.
D. Instructions pour lutter contre l'incendie :
Les sapeurs-pompiers devraient porter un appareil respiratoire autonome lorsque beaucoup de poussière de TiO2 est libérée.
 
PRÉVENTION :
 
I. Stabilité et Réactivité :
 
A. Stabilité chimique :
Ce produit est stable à la température ambiante dans des récipients fermés, sous conditions normales de stockage et de manipulation.
B. Incompatibilité avec d'autres matériaux :
Réaction violente avec le lithium autour de 200° C. La réduction de cet oxyde par chauffage en présence d'aluminium, de calcium, de magnésium, de potassium, de sodium, ou de zinc est accompagnée d'incandescence.
C. Décomposition :
Aucune.
D. Polymérisation :
La polymérisation ne se produira pas.
 
II. Manipulation et Stockage :
 
A. Manipulation :
Pratiquez un bon entretien ménager afin d'empêcher l'accumulation de poussière. Évitez la production excessive de poussière pendant le nettoyage et la manipulation. Pratiquez une bonne hygiène personnelle. Ne gardez pas ce produit sur vos vêtements et équipements. Évitez de transférer le produit des mains à la bouche en mangeant, buvant, ou en fumant.
B. Stockage :
Entreposez dans des récipients fermés dans un secteur frais, sec, bien-aéré.
 
III. Mesures en cas de Déversement Accidentel :
 
A. Précautions :
NOTE : Relisez les sections Mesures pour Combattre le Feu et Manipulation avant de procéder au nettoyage. Utilisez le matériel approprié de protection personnelle pendant le nettoyage.
B. Mesures en cas de déversement accidentel :
Le personnel assigné au nettoyage doit porter une protection respiratoire approuvée. Le produit répandu peut être enlevé à l'aspirateur ou par balayage à l'humide, tout en maintenant les niveaux de poussières dans l'air au minimum. Ramassez et placez dans un récipient fermé en vue de sa disposition ou sa récupération.
 
IV. Contrôle de l'Exposition/Protection Personnelle :
 
A. Mesures techniques :
Fournissez de la ventilation générale et locale adéquate dans le milieu de travail pour garder les particules aéroportées à un niveau minimum.
B. Équipement de protection personnelle :
1. Protection yeux/visage :
Lunettes résistant à la poussière lors de la manipulation de ce matériau.
2. Respirateurs :
Dans des conditions poussiéreuses au-dessus de la limite d'exposition mais en-dessous de 150 mg/m³, employez un masque approuvé pour ce type de poussière.
Au-dessus de 150 mg/m³, utilisez un appareil à adduction d'air ou un appareil autonome. Un masque plein visage est nécessaire au-dessus de 150 mg/m³, et un système à adduction d'air avec pression positive est nécessaire au-dessus de 750 mg/m³.
C. Vêtements de protection :
Portez gants, tabliers, et vêtements, etc. requis pour empêcher le contact prolongé ou répété avec la peau. (L'utilisation de lotions et de crème-barrières peut être souhaitable).
D. Considérations sur le milieu de travail :
1. Ventilation :
Utilisez de la ventilation avec aspiration locale là où la poussière est produite afin de maintenir les niveaux aéroportés au-dessous de la limite d'exposition. (Un système de filtrage peut être nécessaire pour éviter la contamination de l'environnement.)
2. Postes de sécurité :
Des stations de douches oculaires doivent être disponibles là où ce produit est utilisé et manipulé.
3. Équipement contaminé :
Les verres de contact souillés posent un risque spécial ; les lentilles molles peuvent absorber les irritants, et toutes les lentilles les concentrent.
Les particules peuvent adhérer aux verres de contact et endommager la cornée.
 
V. Disposition des Déchets :
 
Les déchets non-récupérables peuvent être enterrés en tant que solide inerte dans un site approuvé. Observez les règlements en vigueur dans votre région.
 
TOXICOLOGIE :
 
Le risque avec le TiO2 est celui d'une poussière nuisible. Il est inerte, pratiquement non-toxique, et chimiquement non-irritant. Il n'est pas absorbé par le corps.
 
I. Peau :
Le contact de la peau avec le TiO2 n'a montré aucun effet nuisible (Autre que peau sèche et abrasion par les particules).
 
II. Yeux :
Le contact oculaire avec le produit pur n'a montré aucun effet autre que de l'irritation de l'œil par les particules.
 
III. Ingestion :
L'ingestion de 16 onces de ce produit n'a causé aucun mal apparent. (Il est aisément éliminé dans un délai de 24 heures.)
 
IV. Inhalation :
L'exposition excessive au-dessus de la limite d'exposition peut donner de l'irritation pulmonaire légère.
 
V. Conditions Médicales qui Peuvent être Aggravées par l'Exposition :
Considérez le dépistage à l'embauche avec accent sur les problèmes respiratoires chroniques. (Les ouvriers affligés sont à un risque accru lors d'exposition sévère et prolongée.)
 
VI. Grossesse :
A. Effets sur le développement :
Aucune donnée concernant un effet sur le développement n'a été trouvée dans les sources documentaires consultées.
B. Effets sur la reproduction :
Aucune donnée concernant les effets sur la reproduction n'a été trouvée dans les sources documentaires consultées.
C. Effets sur l'allaitement :
Il n'y a aucune donnée concernant l'excrétion ou la détection dans le lait.
 
VII. Effets Cancérogènes :
Ce produit n'est pas Considéré cancérogène par le C.I.R.C.
 
PREMIERS SOINS :
 
I. Inhalation :
Amenez immédiatement le travailleur à l'air frais. S'il ne respire plus, donnez-lui la respiration artificielle. Si la respiration est difficile, donnez de l'oxygène. Appelez un médecin.
 
II. Contact Cutané :
Lavez la région affectée avec de l'eau et du savon. Obtenez l'aide médicale.
 
III. Contact Oculaire :
Lavez immédiatement les yeux, incluant la zone sous les paupières, doucement mais complètement avec beaucoup d'eau courante pendant au moins 15 minutes. Obtenez l'aide médicale si l'irritation persiste.
 
IV. Ingestion :
Contactez un médecin si une grande quantité a été ingérée. Recherchez de l'aide médicale pour un traitement plus poussé.
 
 
 
Références :
1. Chemical Hazards of the Workplace, Proctor & Hughes, 4e édition.
2. Clinical Environmental Health and Toxic Exposures, Sullivan & Krieger; 2e édition.
3. Ferro Electronic Materials, MSDS, Ceramic Rutile.
4. Occupational Medicine, Zenz C., 3e édition.
5-Sax's Dangerous Properties of Industrial Materials, Lewis C., 10e édition.
6-Toxicologie Industrielle et Intoxications Professionnelles, Lauwerys R.R., 4e édition.
 
 
 
 

 

Edouard Bastarache M.D.
(Médecin du Travail et de l'Environnement)
 
Auteur de « Substitutions de matériaux céramiques complexes »
Tracy, Québec, CANADA
edouardb@sorel-tracy.qc.ca
http://www.sorel-tracy.qc.ca/~edouardb/
  
 
 
 

Smart.Conseil le site dédié aux passionnés de céramique Envoyez-nous vos articles, documents et photos sur la céramique à smart2000@wanadoo.fr   Smart.Conseil - FRANCE sur http://perso.wanadoo.fr/smart2000/ This entire page Copyright © 2005, All Rights Reserved. Les textes et les photos restent la propriété de leur auteurs, ils ne peuvent être réutilisés sans un accord préalable. Nous consulter.
 
Sommaire ----- Ce qu'il faut Savoir -----Top/Haut de page
 
 
 
Summary, What should be known, French version
 
On this page : Rutile toxicology, by Edouard Bastarache
 
 

RUTILE

by Edouard Bastarache
 
 
Introduction :
 
Rutile is one of the crystalline forms of titania. For many chemists rutile is synonymous with titania, TiO2, but to a ceramicist it indicates an impure iron-bearing ore of titanium, an accessory mineral of igneous rocks.
Rutile occurs in the beach sands of Australia, Florida and elsewhere.
 
 
HYGIENE AND SAFETY :
 
I. Physical Properties :
 
Vapor pressure : Not volatile
Vapor density : Not volatile
Melting point : 1560 C, 1840 C
Evaporation rate : Not found
Solubility in water : Insoluble
Odor : Odorless
Form : Crystals or powder
Color : White (Natural materials may be colored by impurities.)
Specific gravity : 3.8, 4.3
 
II-Fire Fighting Measures :
 
A. Flammable properties :
Non combustible.
B. Extinguishing media :
Use that which is suitable for surrounding fire. It does not burn or support combustion. No fire or explosion hazard with material itself.
C. Unusual fire or explosion hazards :
None.
D. Fire fighting instructions :
Firefighters should wear self-contained breathing apparatus where TiO2 dust can be released.
 
PREVENTION :
 
I. Stability and Reactivity :
 
A. Chemical stability :
Material is stable in closed containers at room temperature under normal storage and handling conditions.
B. Incompatibility with other materials :
Violent reaction with lithium around 200° C. Reduction of oxide by heating with aluminum, calcium, magnesium, potassium, sodium, or zinc is accompanied by incandescence.
C. Decomposition :
None.
D. Polymerization :
Polymerization will not occur.
 
II. Handling and Storage :
 
A. Handling :
Practice good housekeeping to prevent accumulation of dust. Avoid excessive dusting during cleanup and handling. Practice good personal hygiene. Keep material off your clothes and equipment. Avoid transferring material from hands to mouth while
eating, drinking, or smoking.
B. Storage :
Store in closed containers in a cool, dry, well-ventilated area.
 
 
III. Accidental Release Measures :
 
A. Safeguards (personnel) :
NOTE: Review Fire Fighting Measures and Handling sections before proceeding with clean-up.
Use appropriate Personal Protective Equipment during clean-up.
B. Accidental release measures :
Clean-up personnel to wear NIOSH-approved respiratory protection. Spills can be removed by vacuuming up or wet sweeping, keeping airborne dust at a minimum. Pick up and place in a closed container for disposal or reclamation.
 
IV. Exposure Controls/Personal Protection :
 
A. Engineering controls :
Provide adequate general and local exhaust ventilation in the workplace to keep
airborne particulate at a minimum.
B. Personal protective equipment :
1. Eye/Face protection :
Wear dust resistant goggles when handling this material.
2. Respirators :
Under dusty conditions above the exposure limit but below 150 mg/m³, use an approved dust respirator (MSA #66 CM 73053 type filter has been recommended).
Above 150 mg/m³ use an air supplied or self-contained breathing apparatus. A full
facepiece is needed above 150 mg/m³, and a positive pressure air-supplied system
is needed above 750 mg/m³.
C. Protective clothing :
Wear gloves, aprons, coveralls, etc. as required to prevent prolonged or repeated contact with skin. (Use of lotions and barrier creams may be desirable).
D. Workplace considerations :
1. Ventilation :
Use local exhaust ventilation where dust is generated to maintain airborne levels below the exposure limit. (Exhaust filter system may be required to avoid environmental contamination.)
2. Safety stations :
Make eyewash stations available in areas of use and handling.
3. Contaminated equipment :
Contact lenses pose a special hazard; soft lenses may absorb irritants, and all lenses concentrate them. Particles can adhere to contact lenses and cause corneal damage.
 
V. Waste disposal :
Unsalvageable waste may be buried as inert solid in an approved landfill. Follow regulations.
 
TOXICOLOGY :
 
Hazard with TiO2 is that of a nuisance dust. It is inert, practically non-toxic, and chemically non-irritating. It is not absorbed by the body.
 
I. Skin contact :
Skin contact with TiO2 has shown no adverse effects (other than drying and possible particulate abrasion).
 
II. Eye contact :
Eye contact with pure material has shown no specific effects other than general particulate irritation in the eye.
 
III. Ingestion :
Ingestion of 16 oz. has caused no apparent harm or distress. (Readily eliminated within 24 hours.)
 
IV. Inhalation :
Excessive exposure above the exposure limit can give mild pulmonary irritation.
 
V. Medical Conditions which may be Aggravated by Contact :
Consider pre-placement screening with emphasis on chronic respiratory problems. (Afflicted workers are at an increased risk from severe, prolonged exposure.)
 
VI. Pregnancy :
A. Effects on development :
No data concerning antenatal development was found in the consulted documentary sources.
B. Effects on reproduction :
No data concerning reproduction was found in the consulted documentary sources.
C. Effects on breast milk :
There is no data concerning its excretion or detection in milk.
 
VII. Carcinogenic Effects :
This product is not considered a carcinogen by IARC.
 
FIRST AID MEASURES :
 
I. Inhalation :
Immediately remove to fresh air. If not breathing, give artificial respiration. If breathing is difficult, give oxygen. Call a physician.
 
II. Skin Contact :
Wash affected area with soap and water. Get medical help.
 
III. Eye Contact :
Immediately flush eyes, including under the eyelids, gently but thoroughly with plenty of running water for at least 15 minutes. Get medical help if irritation persists..
 
IV. Ingestion :
Contact physician if a large amount ingested. Seek medical assistance for further treatment.
 
 
 
References :
1. Chemical Hazards of the Workplace, Proctor & Hughes, fourth edition.
2. Clinical Environmental Health and Toxic Exposures, Sullivan & Krieger; second edition.
3. Ferro Electronic Materials, MSDS, Ceramic Rutile.
4. Occupational Medicine, Zenz C., third dition.
5-Sax's Dangerous Properties of Industrial Materials, Lewis C., tenth dition.
6-Toxicologie Industrielle et Intoxications Professionnelles, Lauwerys R.R., fourth edition.
 
 
 
  

 

Edouard Bastarache M.D.
(Occupational & Environmental Medicine)
 
Author of " Substitutions for raw ceramic materials "
Tracy, Québec, CANADA
edouardb@sorel-tracy.qc.ca
http://www.sorel-tracy.qc.ca/~edouardb/
 
 
 

Smart.Conseil le site dédié aux passionnés de céramique Envoyez-nous vos articles, documents et photos sur la céramique à smart2000@wanadoo.fr   Smart.Conseil - FRANCE sur http://perso.wanadoo.fr/smart2000/ This entire page Copyright © 2005, All Rights Reserved. Les textes et les photos restent la propriété de leur auteurs, ils ne peuvent être réutilisés sans un accord préalable. Nous consulter.
 
Sommaire, Ce qu'il faut Savoir, French version , English version