Smart.Conseil-----------------------------
   
Sommaire, Ce qu'il faut Savoir, English version
 
Sur cette page : Bichromate de Potassium, article toxicologique de Edouard Bastarache
 
 

BICHROMATE DE POTASSIUM

par Edouard Bastarache
 
 
IDENTIFICATION :
 
Numéro CAS No. : 7778-50-9
Formule chimique : K2Cr2O7
Poids moléculaire : 294.18
 
PRINCIPAUX SYNONYMES :
 
Noms français :
Bichromate de potassium
Dichromate de potassium
Noms anglais :
Dichromic acid
Dipotassium salt
Potassium bichromate
Dipotassium dichromate
 
UTILISATIONS ET SOURCES D'ÉMISSION :
 
Fabrication de peintures, encres et en céramique.
 
I. Propriétés Physiques et Chimiques :
 
Aspect : Cristaux ou poudre rouge-orange
Odeur : Inodore.
Solubilité : 6.5% @ 10C (50F) dans l'eau.
Densité : 2.676 @ 25C/4C
pH : 4.04 (solution aq.de 1%), 3.57 (solution aq. de 10%)
% de volatiles par le volume @ 21C (70F) : 0
Points d'ébullition : 500C (932F)
Point de fusion : 398C (748F)
 
II. Mesures de Lutte Contre l'Incendie :
 
A. Le feu :
Non combustible, mais cette substance est un oxydant fort et sa chaleur de réaction aux agents réducteurs ou aux combustibles peut causer l'allumage. Elle libère de l'oxygène lors de sa décomposition, ce qui augmente la combustion.
B. Explosion :
Le contact avec les substances oxydables peut causer de la combustion extrêmement violente.
C. Moyens pour éteindre le feu :
Inondez avec de grandes quantités d'eau. Un jet d'eau peut être employé pour rafraîchir les récipients exposés au feu. Ne laissez pas l'écoulement de l'eau entrer dans les égouts ou les lignes d'eau.
D. Information spéciale :
En cas de feu, portez des vêtements complets de protection et un appareil respiratoire approuvé avec masque plein visage à pression à demande ou à tout autre mode de pression positive.
 
PRÉVENTION :
 
I. Stabilité et Réactivité :
 
A. Stabilité :
Stable dans les conditions ordinaires d'utilisation et de stockage.
B. Produits dangereux de décomposition :
La combustion peut produire des oxydes de chrome.
C. Polymérisation dangereuse :
Ne se produira pas.
D. Incompatibilités :
Les agents réducteurs, l'acétone plus l'acide sulfurique, le bore plus le silicium, l'éthylène-glycol, le fer, l'hydrazine, et l'hydroxylamine. Tout matériel combustible, organique ou autre aisément oxydable (papier, bois, soufre, aluminium ou plastiques).
E. Conditions à éviter :
La chaleur, les substances incompatibles.
 
II. Manipulation et Stockage :
 
Protégez contre les dommages physiques. Entreposez dans un endroit sec séparé des matériaux combustibles, organiques ou autres aisément oxydables. Évitez le stockage sur les planchers en bois. Enlevez et disposez de tous les dichromates renversés; ne les remettez pas dans les récipients originaux. Portez les équipements spéciaux de protection lors des interventions d'urgence ou lorsque les expositions peuvent excéder les normes établies. Lavez-vous les mains, le visage, les avant-bras et le cou en sortant des secteurs restreints. Prenez une douche et débarrassez-vous des survêtements, mettez des vêtements propres en fin de journée. Évitez la contamination croisée avec les vêtements de rue. Lavez vos mains avant de manger et ne mangez pas, ne buvez pas, et ne fumez pas sur les lieux de travail. Les récipients ayant contenu de ce matériel peuvent être dangereux si vides puisqu'ils retiennent des résidus du produit (poussière, solides); observez tous les avertissements et précautions énumérés pour le produit.
 
III. Mesures en cas de Déversement Accidentel :
 
Aérez la zone où est survenu la fuite ou le déversement. Portez l'équipement approprié de protection. Balayez et conteneurisez pour la récupération ou la disposition. Le nettoyage à l'aspirateur ou le balayage à l'humide peuvent être employés pour éviter la dispersion de la poussière.
 
IV. Contrôle de l'Exposition/Protection Personnelle :
 
A. Système de ventilation :
Un système de ventilation locale et/ou générale est recommandé pour garder l'exposition des travailleurs au-dessous des limites d'exposition. La ventilation par aspiration locale est généralement préférée parce qu'elle peut contrôler les émissions du contaminant à sa source, empêchant sa dispersion dans la zone générale de travail. Si la limite d'exposition est dépassée et que les contrôles technologiques ne sont pas faisables, un masque demi visage pour particules peut être porté pour les expositions atteignant dix fois la limite ou encore la concentration maximale d'utilisation indiquée par l'organisme de normalisation ou le fournisseur du respirateur, se basant sur le chiffre le plus bas. Un masque plein visage pour particules, peut être porté jusqu'à 50 fois la limite d'exposition, ou la concentration maximale d'utilisation indiquée par l'organisme de normalisation approprié, ou le fournisseur de respirateur, se basant sur le chiffre le plus bas. Si des particules d'huile (par exemple lubrifiants, fluides de coupe, glycérine, etc.) sont présent, utilisez un masque de type R ou P de NIOSH. Pour les urgences ou les cas où les niveaux d'exposition ne sont pas connus, employez un masque autonome plein visage à pression positive.
AVERTISSEMENT : Les masques pour la poussière ne protègent pas les travailleurs en atmosphères pauvres en oxygène.
B. Protection cutané :
Portez des vêtements de protection imperméables, y compris bottes, gants, manteau de laboratoire, tablier ou combinaison appropriés pour empêcher le contact avec la peau.
C. Protection oculaire :
Utilisez des lunettes de sécurité pour produits chimiques et/ou un protecteur facial complet en présence de poussières ou d'éclaboussures de la solution. Maintenez une douche oculaire et au corps entier sur les lieux de travail. .
 
V. Considérations quant à sa Disposition :
 
Ce qui ne peut être sauvé pour la récupération ou pour le recyclage devrait être manipulé en tant que déchet dangereux et être envoyé à un endroit approuvé pour son traitement. Le traitement, l'utilisation ou la contamination de ce produit peuvent changer les options de gestion des déchets.
Observez les lois applicables lors de la disposition du contenant et du contenu.
 
TOXICOLOGIE :
 
I. Toxicologie Expérimentale :
 
Rat DL50 (Oral) : 25 mg/kg.
Lapin DL50 (Peau) : 14 mg/kg.
 
II. Effets Aigus :
 
A. Inhalation :
Corrosif. Extrêmement destructif pour les tissus des membranes muqueuses et de la région respiratoire supérieure. Les symptômes peuvent inclure :
- mal de gorge
- toux
- souffle court
Les expositions plus élevées peuvent causer de l'oedème pulmonaire.
 
B. Ingestion :
Corrosif. L'ingestion peut causer des brûlures graves de la bouche, de la gorge, et de l'estomac, pouvant mener à la mort. Elle peut causer des douleurs à la gorge, des vomissements , de la diarrhée. Elle peut aussi causer de la gastroentérite violente, un collapsus vasculaire périphérique, des vertiges, une soif intense, des crampes musculaires, le choc, le coma, des saignements anormaux, de la fièvre, du dommages au foie et la défaillance rénale aigue.
 
C. Contact cutané :
Corrosif. Des symptômes de rougeur, de douleur, et de brûlure grave peuvent se produire. Les poussières et solutions concentrées peuvent causer de l'irritation grave. Le contact avec la peau lésée peut causer des ulcères (ulcères de chrome), et l'absorption qui peut causer l'empoisonnement systémique, affectant les fonctions des reins et du foie. Ce produit peut être absorbé par la peau ; les symptômes peuvent ressembler à ceux causés par l'ingestion.
 
D. Contact oculaire :
Corrosif. Le contact peut causer de la vision embrouillée, de la rougeur, de la douleur et des brûlures graves des tissus. Il peut aussi causer du dommage cornéen et de la cécité.
 
III. Effets Chroniques :
L'exposition répétée ou prolongée peut causer l'ulcération et la perforation du septum nasal, de l'irritation respiratoire, des dommages au foie et aux reins; et des ulcérations de la peau. Les ulcérations peuvent être d'abord indolores, mais peuvent pénétrer jusqu'à l'os produisant des "ulcères de chrome."
 
IV. Aggravation de Conditions Préexistantes :
Les personnes souffrant de lésions préexistantes de la peau, d'asthme, d'allergie ou de sensibilisation connue à l'acide chromique ou aux chromates peuvent être plus susceptibles aux effets de ce produit.
 
V. Grossesse :
 
A. Effets sur le développement :
Il a un effet embryotoxique et/ou foetotoxique chez l'animal.
Il traverse le placenta chez l'animal.
 
B. Effets sur la reproduction :
Il peut causer des effets aux les testicules des animaux.
 
C. Données sur le lait maternel :
Il n'y a aucune donnée au sujet de son excrétion ou détection dans le lait maternel.
 
VI. Effets Cancérogènes :
 
Connu pour être un cancérogène humain.
 
VII. Effets Mutagéniques :
 
Effets mutagéniques démontrés chez l'animal ou suspectés chez l'homme.
 
VIII. Sensibilisation :
 
Ce produit cause de la sensibilisation respiratoire et cutanée.
 
PREMIERS SOINS :
 
I. Inhalation :
Amenez la victime à l'air frais. Si elle ne respire plus, donnez-lui la respiration artificielle. Si la respiration est difficile, donnez de l'oxygène. Obtenez de l'aide médicale immédiatement.
 
II. Ingestion :
Si avalé, N'INDUISEZ PAS LE VOMISSEMENT. Donnez de grandes quantités d'eau. Ne donnez jamais rien par la bouche à une personne inconsciente. Obtenez de l'aide médicale immédiatement.
 
III. Peau :
Lavez abondamment la peau avec de l'eau pendant au moins 15 minutes tout en enlevant les vêtements et les chaussures souillés. Obtenez de l'aide médicale immédiatement. Lavez les vêtements et nettoyez complètement les chaussures avant leur réutilisation.
 
IV. Yeux :
Lavez abondamment les yeux avec de l'eau pendant au moins 15 minutes, soulevant les paupières inférieures et supérieures de temps en temps. . Obtenez de l'aide médicale immédiatement.
 
INFORMATION ÉCOLOGIQUE :
 
I. Sort Environnemental :
Une fois relâché, ce produit peut pénétrer dans les eaux souterraines. Une fois introduit dans l'eau, on ne s'attend pas à ce que ce matériau s'évapore de manière significative. Ce produit peut se bio-accumuler dans une certaine mesure. Une fois relâché dans l'air, ce matériau peut être retiré de l'atmosphère jusqu'à un degré modéré par déposition humide.
 
II. Toxicité Environnementale :
Aucune information n'a été trouvée.
 
LIMITE D'EXPOSITION AU QUÉBEC :
 
Valeur d'Exposition Moyenne Pondérée (VEMP) :
0,05 mg/m³ (exprimé en Cr.)
 
 
Références :
1. Chemical Hazards of the Workplace, Proctor & Hughes, 4e édition.
2. Clinical Environmental Health and Toxic Exposures, Sullivan & Krieger; 2e édition.
3. CSST-Québec, Répertoire Toxicologique.
4. J.T. Baker, MSDS, Potassium Dichromate
5. Occupational Medicine, Zenz C., 3e édition.
6. Sax's Dangerous Properties of Industrial Materials, Lewis C., 10e édition.
7. Toxicologie Industrielle et Intoxications Professionnelles, Lauwerys R.R., 4e édition.
 

 

 

 

Edouard Bastarache M.D.
(Médecin du Travail et de l'Environnement)
 
Auteur de « Substitutions de matériaux céramiques complexes »
Tracy, Québec, CANADA
edouardb@sorel-tracy.qc.ca
http://www.sorel-tracy.qc.ca/~edouardb/
  
 
 
 

Smart.Conseil le site dédié aux passionnés de céramique Envoyez-nous vos articles, documents et photos sur la céramique à smart2000@wanadoo.fr   Smart.Conseil - FRANCE sur http://perso.wanadoo.fr/smart2000/ This entire page Copyright © 2006, All Rights Reserved. Les textes et les photos restent la propriété de leur auteurs, ils ne peuvent être réutilisés sans un accord préalable. Nous consulter.
 
Sommaire ----- Ce qu'il faut Savoir -----Top/Haut de page
 
 
 
Summary, What should be known, French version
 
On this page : Potassium dichromate toxicology, by Edouard Bastarache
 
 

POTASSIUM DICHROMATE

by Edouard Bastarache
 
 
IDENTIFICATION :
 
CAS No. : 7778-50-9
Chemical formula : K2Cr2O7
Molecular weight : 294.18
 
MAIN SYNONYMS :
 
French names :
Bichromate de potassium
Dichromate de potassium
English names :
Dichromic acid
Dipotassium salt
Potassium bichromate
Dipotassium dichromate
 
USES AND SOURCES OF EMISSION :
 
Manufacture of paints, inks and in ceramics.
 
HYGIENE AND SAFETY :
 
I. Physical and Chemical Properties :
 
Appearance : Orange-red crystals or powder
Odor : Odorless.
Solubility : 6.5% @ 10C (50F) in water.
Specific gravity : 2.676 @ 25C/4C
pH : 4.04 (1% aq. solution) 3.57 (10% aq. solution)
% Volatiles by volume @ 21C (70F) : 0
Boiling point : 500C (932F)
Melting point : 398C (748F)
 
II. Fire Fighting Measures :
 
A. Fire :
Not combustible, but substance is a strong oxidizer and its heat of reaction with reducing agents or combustibles may cause ignition. Releases oxygen, upon decomposition, which enhances combustion.
B. Explosion :
Contact with oxidizable substances may cause extremely violent combustion.
C. Fire extinguishing media :
Flood with large amounts of water. Water spray may be used to keep fire exposed containers cool. Do not allow water runoff to enter sewers or waterways.
D. Special information :
In the event of a fire, wear full protective clothing and NIOSH-approved self-contained breathing apparatus with full facepiece operated in the pressure demand or other positive pressure mode.
 
PREVENTION :
 
I. Stability and Reactivity :
 
A. Stability :
Stable under ordinary conditions of use and storage.
B. Hazardous decomposition products :
Burning may produce chrome oxides.
C. Hazardous polymerization :
Will not occur.
D. Incompatibilities :
Reducing agents, acetone plus sulfuric acid, boron plus silicon, ethylene glycol, iron, hydrazine, and hydroxylamine. Any combustible, organic or other readily oxidizable material (paper, wood, sulfur, aluminum or plastics).
E. Conditions to avoid :
Heat, incompatibles.
 
II. Handling and Storage :
 
Protect against physical damage. Store in a dry location separate from combustible, organic or other readily oxidizable materials. Avoid storage on wood floors. Remove and dispose of any spilled dichromates; do not return to original containers. Wear special protective equipment for maintenance break-in or where exposures may exceed established exposure levels. Wash hands, face, forearms and neck when exiting restricted areas. Shower, dispose of outer clothing, change to clean garments at the end of the day. Avoid cross-contamination of street clothes. Wash hands before eating and do not eat, drink, or smoke in workplace. Containers of this material may be hazardous when empty since they retain product residues (dust, solids); observe all warnings and precautions listed for the product.
 
III. Accidental Release Measures :
 
Ventilate area of leak or spill. Wear appropriate personal protective equipment.
Spills : Sweep up and containerize for reclamation or disposal. Vacuuming or wet sweeping may be used to avoid dust dispersal.
 
IV. Exposure Controls/Personal Protection :
 
A. Ventilation System :
A system of local and/or general exhaust is recommended to keep employee exposures below the Airborne Exposure Limits. Local exhaust ventilation is generally preferred because it can control the emissions of the contaminant at its source, preventing dispersion of it into the general work area.
If the exposure limit is exceeded and engineering controls are not feasible, a half facepiece particulate respirator (NIOSH type N95 or better filters) may be worn for up to ten times the exposure limit or the maximum use concentration specified by the appropriate regulatory agency or respirator supplier, whichever is lowest. A full-face piece particulate respirator (NIOSH type N100 filters) may be worn up to 50 times the exposure limit, or the maximum use concentration specified by the appropriate regulatory agency, or respirator supplier, whichever is lowest.
If oil particles (e.g. lubricants, cutting fluids, glycerine, etc.) are present, use a NIOSH type R or P filter.
For emergencies or instances where the exposure levels are not known, use a full-facepiece positive-pressure, air-supplied respirator.
WARNING: Air-purifying respirators do not protect workers in oxygen-deficient atmospheres.
B. Skin Protection :
Wear impervious protective clothing, including boots, gloves, lab coat, apron or coveralls, as appropriate, to prevent skin contact.
C. Eye Protection :
Use chemical safety goggles and/or full face shield where dusting or splashing of solutions is possible. Maintain eye wash fountain and quick-drench facilities in work area.
 
V. Disposal Considerations :
 
Whatever cannot be saved for recovery or recycling should be handled as hazardous waste and sent to an approved waste facility. Processing, use or contamination of this product may change the waste management options. State and local disposal regulations may differ from federal disposal regulations. Dispose of container and unused contents in accordance with federal, state and local requirements.
 
TOXICOLOGY :
 
I. Experimental Toxicology :
 
Oral rat LD50 : 25 mg/kg.
Skin rabbit LD50 : 14 mg/kg
 
II. Acute Effects :
 
A. Inhalation :
Corrosive. Extremely destructive to tissues of the mucous membranes and upper respiratory tract. Symptoms may include :
- sore throat
- coughing
- shortness of breath
- and labored breathing
Higher exposures may cause pulmonary edema.
B. Ingestion :
Corrosive. Swallowing can cause severe burns of the mouth, throat, and stomach, leading to death. Can cause sore throat, vomiting, diarrhea. May cause violent gastroenteritis, peripheral vascular collapse, dizziness, intense thirst, muscle cramps, shock, coma, abnormal bleeding, fever, liver damage and acute renal failure.
C. Skin Contact :
Corrosive. Symptoms of redness, pain, and severe burn can occur. Dusts and strong solutions may cause severe irritation. Contact with broken skin may cause ulcers (chrome sores) and absorption, which may cause systemic poisoning, affecting kidney and liver functions. May cause skin sensitization. May be absorbed through the skin; symptoms may parallel ingestion.
D. Eye Contact :
Corrosive. Contact can cause blurred vision, redness, pain and severe tissue burns. May cause corneal injury or blindness.
 
III. Chronic Effects :
 
Repeated or prolonged exposure can cause ulceration and perforation of the nasal septum, respiratory irritation, liver and kidney damage and ulceration of the skin. Ulcerations at first may be painless, but may penetrate to the bone producing "chrome holes."
 
IV. Aggravation of Pre-existing Conditions :
 
Persons with pre-existing skin disorders, asthma, allergies or known sensitization to chromic acid or chromates may be more susceptible to the effects of this material.
 
V. Pregnancy :
 
A. Effects on development :
It has an embryotoxic and/or foetotoxic effect in the animal.
It crosses the placenta in the animal.
B. Effects on reproduction :
It may cause effects in the testicles of animals.
C. Data on mother's milk :
There are no data concerning its excretion or detection in mother's milk.
 
VI. Carcinogenic Effects :
 
Known to be a human carcinogen.
 
VII. Mutagenic Effects :
 
Demonstrated mutagenic effects in the animal or suspected in man.
 
VIII. Sensitization :
 
This product causes respiratory and skin sensitization.
 
FIRST AID MEASURE :
 
I. Inhalation :
Remove to fresh air. If not breathing, give artificial respiration. If breathing is difficult, give oxygen. Get medical attention immediately.
 
II. Ingestion :
If swallowed, DO NOT INDUCE VOMITING. Give large quantities of water. Never give anything by mouth to an unconscious person. Get medical attention immediately.
 
III. Skin Contact :
Immediately flush skin with plenty of water for at least 15 minutes while removing contaminated clothing and shoes. Get medical attention immediately. Wash clothing before reuse. Thoroughly clean shoes before reuse.
 
IV. Eye Contact :
Immediately flush eyes with plenty of water for at least 15 minutes, lifting lower and upper eyelids occasionally. Get medical attention immediately.
 
ECOLOGICAL INFORMATION :
 
I. Environmental Fate :
When released into the soil, this material may leach into groundwater. When released into water, this material is not expected to evaporate significantly. This material may bioaccumulate to some extent. When released into the air, this material may be removed from the atmosphere to a moderate extent by wet deposition.
 
II. Environmental Toxicity :
No information found.
 
EXPOSURE LIMIT IN QUEBEC :
 
Valeur d'Exposition Moyenne Pondérée (VEMP) :
0,05 mg/m³ (expressed as Cr.)
 
 
References :
1. Chemical Hazards of the Workplace, Proctor & Hughes, 4th edition.
2. Clinical Environmental Health and Toxic Exposures, Sullivan & Krieger; second edition.
3. CSST-Québec, Répertoire Toxicologique.
4. J.T. Baker, MSDS, Potassium Dichromate
5. Occupational Medicine, Zenz C., third edition.
6. Sax's Dangerous Properties of Industrial Materials, Lewis C., 10th edition.
7. Toxicologie Industrielle et Intoxications Professionnelles, Lauwerys R.R., 4th edition.
 
 
 

 

Edouard Bastarache M.D.
(Occupational & Environmental Medicine)
 
Author of " Substitutions for raw ceramic materials "
Tracy, Québec, CANADA
edouardb@sorel-tracy.qc.ca
http://www.sorel-tracy.qc.ca/~edouardb/
 
 
 

Smart.Conseil le site dédié aux passionnés de céramique Envoyez-nous vos articles, documents et photos sur la céramique à smart2000@wanadoo.fr   Smart.Conseil - FRANCE sur http://perso.wanadoo.fr/smart2000/ This entire page Copyright © 2006, All Rights Reserved. Les textes et les photos restent la propriété de leur auteurs, ils ne peuvent être réutilisés sans un accord préalable. Nous consulter.
 
Sommaire, Ce qu'il faut Savoir, French version , English version