Smart.Conseil ----------------------------
Glossaire du céramiste / Sommaire
GLOSSAIRE CÉRAMIQUE (G à Z)

 

glossaire ceramique, ceramique, oxydes, minéraux, fours ceramiques, émaillage, livres ceramiques, argiles, peinture céramique, sites céramiques

 

 

Gâchage du plâtre

Mélanger l'eau au plâtre en poudre

Gâchoir

Cuve de mélange et de délayage des matières premières

Galette

Résultat du filtre-pressage de la pâte en barbotine donnant une pâte à 20-22 % d'humidité

Garnissage

Action de coller des pièces crues avec de la barbotine (anses, becs, pieds, etc...) ou d'exécuter la finition d'un décor avant émaillage

Gazette

Support de cuisson empilable en réfractaire contenant des pièces à cuire

Glaçure

Enduit posé sur biscuit vitrifié à température plus basse que celle de la pâte. La glaçure est transparente, colorée ou non.

Grand creux

Désignation des grandes pièces creuses (Saladiers, soupières, etc.)

Grand feu

Partie la plus chaude d'un four ou d'une cuisson. Technique de décor inaltérable.

Grès

Porduit céramique, composé d'argile et de sable. La pâte de grès cuite vers 1280°C subit une vitrification qui lui donne une grande dureté. C'est le matériau inaltérable le plus ancien du à l'homme connu sur notre planète

Grès au sel

Grès dont la couverte est obtenue en introduisant du sel marin dans le four en cours de cuisson. Les vapeurs de sodium dégagées par le sel sous l'action de la chaleur se combinent avec la silice de la pâte pour former une phase vitreuse sur toute la surface des pièces qui y sont exposées. Technique très ancienne

Grésil

Désigne l'état de surface rugueux de l'émail du à de petites bulles

Grotesques

Motifs d'ornementation mêlant arabesques, éléments végétaux et figurines animales, humaines, mythologiques.

Guillotine

Bras de calibrage manuel permettant le fouillage des pièces creuses

Gypse

Minéral naturel (Sulfate de Calcium hydraté) à la base de la fabrication du plâtre

Henri IV

C'est sous son règne que furent signées les lettres patentes accordant les premiers statuts des faïenciers parisiens

Impression

Technique de décor utilisant un transfert à base de gravures sur cuivre ou de sérigraphie

Incrustation

Décoration employée en porcelaine. Le décor est effectué en réserve sur émail cuit avec une solution de bitume de judée. Après séchage et protection des zones hors décor la pièce est immergée dans un bain d'acide fluorhydrique qui attaque et dissout l'émail non recouvert. Après attaque et nettoyage, de l'or ou du platine est appliqué sur les zones gravées. Après cuisson et brunissage l'incrustation se révèle par le relief et le contraste du brillant métallique

In glaze (décoration in glaze)

Décoration de grand feu sur émail cru ou sur émail cuit recuit. Inaltérable

Kaolin

Du Chinois "Kaoling" signifiant haute colline. Connu en Chine depuis des siècles ce matériau fut longtemps recherché en Europe. En france, c'est en 1768 à St-Yrieix près de Limoges que le premier gisement fut découvert. Ce silicate d'alumine hydraté quasi-exempt de fer est très blanc.

Lavis

Technique de peinture, la couleur fortement diluée est étalée sur le biscuit au pinceau

Limoges

Capitale Française de la porcelaine en pays limousin voisine de St-Yrieix où furent découverts des gisements de kaolin. Les plus grands noms de la porcelaine françaisse y sont attachés.

Louis XIV

Pour financer les guerres du royaume de France il réquisitionna la vaisselle en métal précieux poussant la cour à se convertir à la faïence et donnant ainsi une impulsion de recherche et de raffinement à cette céramique restée jusque là très ordinaire. C'est le point de départ des faïenceries qui ont vu le jour un peu partout dans les grandes villes de France.

Lyre

Tranchoir à fils permettant de débiter un boudin de pâte en ébauches de calibrage

Lustre

Solution de sels métalliques mêlés de résines (résinates métalliques) appliquéessur émail cuit laissant après cuisson de petit feu des irisations métalliques ou des effets de nacre.

Majolique

Synonyme de faïence. Apparu au XVe en Italie pour désigner des faïences à lustre métallique venant d'espagne, de Malaga et de Valence par des navires majorquais. En Italie désigne toute faïence alors qu'en France il désigne surtout la faïence Italienne de la renaissance

Malaxeur

Machine qui malaxe et désaère la pâte en galettes et forme des boudins pour le calibrage (ou aussi étireuse)

Mandoline

Tranchoir à fils permettant de débiter un boudin de pâte en ébauches de calibrage

Marche à pâte

Atelier de fabrication des pâtes (broyage, mélange, filtre-pressage, délayage, etc.). Ce nom de "marche à pâte" vient du temps où la pâte constituée d'argiles étaient piétinée par des animaux ou par des hommes afin d'être plus homogène

Marli

partie courbe qui relie l'aile au bassin de l'assiette

Mazagran

Récipient épais en forme de verre à pied, pour déguster le café ou le chocolat

Mazarines

Premières assiettes creuses (écuelles à bord plat sans anses) lancées par le Cardinal Mazarin

Médium

Liquide huileux ou aqueux utilisé pour former des encres ou des pâtes avec des poudres

Mère de moule

Moule qui sert à la reproduction des moules de fabrication

Meissen

Ville Allemande de la saxe, berceau de la plus ancienne manufacture de porcelaine Européenne.

Montres

Cone pyrométrique dont l'état de fusion indique le degré de cuisson atteint

Moufles

Cloison réfractaire qui isole le feu des pièces à cuire dans un four à combustible

décor : dit de "moufle", correspond à une cuisson de petit feu.

Moulage main

Action combinée d'estampage et de calibrage manuel

Moulin

Broyeur cylindrique chargé de boulets ou de galets utilisé pour le broyage des pâtes/émaux (ou aussi alsing)

Noyau

Partie qui donne l'empreinte d'une pièce à reproduire dans une mère de moule

On glaze (décoration on glaze)

Décoration sur émail de petit feu à base de couleurs vitrifiables à basse température (700-850°C)

Or peint

Décor composé d'un motif traité en à plat d'or cerné de traits fins de couleur

Oxydes métalliques

Ce sont les oxydes qui sont à la base des colorants céramiques. Ex: oxyde de cobalt = bleus, oxyde de chrome = verts, oxyde de fer = brun rouge. Ils peuvent être utilisés tels quels s'ils ne produisent pas d'effets indésirables (ex bullages), sinon ils doivent subir un frittage dans une composition pour colorant, ce qui les rend inertes.

Peigné

Technique de décor par application de peinture à la brosse sur le bord des pièces

Petit creux

Désignation des petites pièces creuses (tasses, crémiers, sucriers etc.)

Petit feu

Technique de décor fixé à basse température sur émail cuit

Pichouret

Long manche permettant l'appui du tounasin pendant le travail du plâtre sur un tour

Pied

surface d'appui d'une pièce réduite à une nervure (pied d'assiette)

Pierre

Outil abrasif utilisé pour rectifier les défauts de surface sur biscuits et nettoyer les décors

Platerie

Désignation des pièces plates (assiettes, plats, soucoupes, etc.)

Poncif

Pochoir réalisé en papier calque perforé à l'aiguille pour tracer les décors à peindre à la poudre de charbon

Pont aux choux

Faïencerie parisienne du XVIIIe, célèbre pour ses formes à reliefs

Porcelaine

Céramique à pâte non poreuse, vitrifiée, translucide découverte par les Chinois. Mélange de kaolin, feldspath et quartz cuit en dégourdi à 960°C puis avec couverte en grand feu entre 1300 et 1400°C

Porcelaine dure

Mélange de kaolin, feldspath et quartz

Porcelaine tendre

Sans kaolin, à base de marne calcaire, sable, soude, sel marin et nitre. Le mélange est lié par une colle animale ou par du savon.

Porte-écran

Petit cadre de sérigraphie destiné au marquage manuel des produits

Poterie

Regroupe les objets utilitaires ou décoratifs fabriqués en terre cuite par tous les peuples primitifs. Le premier stade est la poterie mate sans glaçure

Poterie lustrée

Afin de rendre les poteries poreuses étanches, un mélange silico-alcalin est déposé dessus et cuit en même temps que la pâte. De couleur noire ou translucide, ce lustre noir est aussi une forme de décor.

Poterie vernissée

Suit les poteries lustrées et voit le jour à l'époque carolingienne. La terre déjà cuite reçoit un vernis transparent à base de plomb qui peut être coloré grace à des oxydes métalliques verts, bruns ou jaunes

Prise

Temps nécessaire à la formation d'un objet par coulage dans un moule poreux (prise d'épaisseur)

Quartz

Forme cristaline de la silice (dioxyde de silicium = SiO2). Utilisé comme "ossature" des pâtes, il assure leur tenue à la cuisson. Le sablon est du quartz en grains fins

Queue

Famillier, désigne les anses (ex: queues de tasses)

Réessuyage

Rafermissement et séchage dans le moule de l'intérieur d'une pièce coulée après revidage

Réfractaire

Nom désignant les accessoires de cuisson. Matière résistante aux températures de cuisson.

Repassage

retouche d'une finition sur pièces crues

Repasse

Recuire un objet retouché

Reprofilage

Rectification du profil des calibres ou des rollers après usure

Retrait

Rétrécissement de la pâte lors des opérations de séchage et cuisson. On distingue le retrait de séchage du au départ de l'eau de façonnage, le retrait de cuisson du au tassement de la pâte sous l'effet des transformations physico-chimiques de la cuisson (déshydratation, décarbonatation, vitrification, etc...) et le fluage, retrait du aux forces gravitationnelles sur la pâte à chaud

Repasse

Réparation de défauts nécéssitant une nouvelle cuisson

Revidage

Vider la barbotine d'un moule à ciel ouvert après la prise

Rognures

Déchets de pâte issus du façonnage destinés au recyclage

Roller

Tour mécanique servant au façonnage de la platerie ronde sur moule de plâtre

Sablon

Sable siliceux fin utilisé pour supporter les formes de biscuits délicates à la cuisson (sable de fontainebleau par ex.)

sablage

Procédé à base de sable fin qui sert à aviver l'or terni des pièces sortant du four de cuisson décor

Sautereau

Outil tranchant pour découper le bord des assiettes calibrées

Saxe

En 1709, dans la région de Meissen en saxe, un apothicaire-alchimiste du nom de Johann Friedrich Böttger découvre le procédé de fabrication de la porcelaine blanche de Chine

Sevres

Manufacture de porcelaine d'état, née à vincennes en 1738. Elle quitte vincennes pour sevres en 1756 sur les instances de Mme de Pompadour. Aujourd'hui l'activité de la manufacture nationale de sevres repose sur l'édition de services spéciaux pour ambassades et commandes d'état.

Sole

Partie inférieure d'un four cellule ou base d'une charge de cuisson

Sous-pièce

Partie amovible d'un moule permettant des formes à contre dépouille

Spit out

Nom anglais (crachat) qui désigne l'état de surface rugueux de l'émail du à de petites bulles

Stencil report

Technique de transfert de décor au papier de soie à partir d'un écran de sérigraphie

Tacotage

Action de supprimer les pointes de supports collées dans l'émail sous les assiettes

Tacotin

Petit outil manuel à lame dure utilisé pour frapper les picots de supports de cuisson (crémaillères)

Terre cuite

Premier stade de la céramique. Mélange d'argile et de sable malaxé qui peut être façonné à la main, au tour, ou moulé. décoration en relief ou en creux avec ou sans coloration. Cuisson basse température selon les moyens (feu de bois...).

Terre de pipe

Mélange d'argile blanche fine et de chaux

Terres

Désigne l'ensemble des matières premières entrant dans la composition de la pâte

Terres mêlées

Pâtes colorées d'oxydes pétries de façon à révèler des marbrures et des dessins de structure au moment du façonnage.

Tesson

Désigne l'objet en pâte brute avant décor ou émaillage.

Tête roller

Matrice métallique ronde qui met la pâte en forme sur un moule de plâtre pour platerie

Tournage

Procédé de mise en forme d'une masse de pâte plastique animée d'un mouvement de rotation produit par un tour. le tourneur façonne la masse de pâte en rotation à mains nues, parfois avec des estèques pour donner une forme précise. Moyen de production artisanal très courant

Tournasage

Action d'usiner par tournage avec outil manuel sur plâtre ou sur pâte

Tournasin

Outil manuel de tournasage muni d'un manche portant un couteau triangulaire

trempage

procédé d'émaillage très utilisé en porcelaine et en faïence. Les biscuits ou les dégourdis sont immergés dans un bain d'émail. Le tesson poreux fixe l'émail en absorbant l'eau du bain. Le trempage des faïences moins poreuses que le dégourdi de porcelaine se fait généralement avec des pinces

Trésaillage

émail craquelé par les contraintes de dilatation du biscuit (effort de traction trop grand)

Typon

Négatif photo pour gravure des plaques de cuivre et des écrans de sérigraphie

Under glaze (décoration under glaze)

Décoration sur biscuit avant pose de l'émail, cuisson de grand feu, inaltérable

Vernis

Glaçure à base de plomb ou de sels alcalins posée sur terre cuite

Vitréous

Pâte vitrifiée, non translucide obtenue par cuisson oxydante à 1280-1300°C. Émaillage sur biscuit ou sur dégourdi, ou mono cuisson. Utilisé pour céramiques cullinaires, sanitaires, hôtellerie.

-----Glossaire du céramiste -----Sommaire