Smart.Conseil -----------------------------------
Sommaire / Glossaire du céramiste
GLOSSAIRE CÉRAMIQUE (A à F)

 

glossaire ceramique, ceramique, oxydes, minéraux, fours ceramiques, émaillage, livres ceramiques, argiles, peinture céramique, sites céramiques

 

Aile

Bord plat d'une assiette

Alsing

Broyeur cylindrique chargé de boulets ou de galets utilisé pour le broyage des pâtes/émaux (ou aussi moulin)

 

Assiette

Apparu au XVIe siècle cet objet a remplacé le tranchoir (pour aliments solides) et l'écuelle (pour aliments liquides). En bois ou en terre cuite chez les gens du peuple, en étain chez les bourgeois, en métaux précieux chez les nobles. A partir du XVIIIe elle est en faïence puis en porcelaine.

Argile

Roche sédimentaire à base de silicates d'alumine hydratés. Matériau plastique, cohésif qui durcit à la cuisson. Matériau de base de la poterie. Du Grec "Keramos", d'où le terme générique de céramique

Avant-courreur

Échantillon test avant production

Bande

Filet le plus large

Ballon de terre

Boudin de pâte

Barbotine

Pâte liquide destinée au coulage

Barrolet

Récipent en terre muni d'un bec ou plume, avec lequel on dessinait autrefois un motif sur l'engobe. Remplacé depuis par la poire en caoutchouc

Bassin

Partie centrale de l'assiette qui reçoit les aliments

Bec

Partie verseuse sur une cafetière ou sur une théière

Biscuit

État de la pâte après la première cuisson à haute température

Blanc

Désignation des produits émaillés non décorés destinés aux décors sur émail

Bleu de four (ou de sevres)

Obtenu par application directe d'oxyde de cobalt sur la porcelaine ou par décalque sous émail en cuisson de grand feu à 1360-1380°C

Bobéchon

Modèle en forme de cône pour former l'entonnoir de coulée d'un moule

Bone china

De l'anglais bone = os et china = porcelaine. C'est un mélange de cendre d'os (phosphate tricalcique) de kaolin et de feldspath qui donne une porcelaine dure d'une blancheur et d'une translucidité inégalée. Sa technique décoration s'apparente à celle des faïences.

Boudin

Pain de pâte cylindrique après étirage destiné au façonnage

Bridage

Dispositif pour empêcher les déformations des pièces lors du séchage ou de la cuisson

Brunissage

Opération qui accentue l'éclat de l'or, par polissage manuel à l'agate ou à la sanguine. Se fait aussi avec des gommes spéciales.

Buvant

Bord supérieur d'un article destiné à être porté à la bouche (tasse)

Cadence

Nombre d'enfournements par 24h pour un four tunnel

Calibrage

Mise en forme de la pâte sur un moule en rotation par action d'un calibre

Cazette

Voir gazette

Céladon

"Ts' ing" en Chinois, qui signifie "couleur de la nature". Désigne couramment une teinte bleu-vert pâle

Céramique

Terme générique désignant l'ensemble des industries de l'argile soumise à l'épreuve du feu : terre cuite, faïence, grès, porcelaine, etc...

Cerce

Mandrin sur lequel s'emboîte le moule en plâtre sur une calibreuse, machine roller

Cerné

Trait de crayon gras ou filet gras permettant de délimiter une zone à peindre

Chamotte

Pâte céramique cuite broyée en petits grains

Chape

Élément de mère de moule de platerie destiné à reproduire l'empreinte d'enmandrinage

Chataigne

Support de cuisson à pointes, disposé par trois sous les pièces à cuire.

Chauffeur

Ouvrier chargé des enfournements et tâches relatives aux fours

Cheveu

Filet le plus fin, en décoration

Chromo

Décalcomanie spécial pour décoration céramique

Colombin

Petit boudin de terre cylindrique long

Colorant céramique

Assemblage de matières minérales et d'oxydes métalliques frittés à haute température donnant des pigments inertes utilisables en céramique pour colorer émaux, pâtes, glaçures, engobes

Contre-dépouille

forme non démoulable prisonnière du moule, nécessite une moule à sous-pièces ou à plusieurs parties

Coulage

Formation d'objets creux ou pleins à partir de barbotine coulée dans un moule poreux

Coulage à ciel ouvert

Coulage dans un moule avec revidage de la barbotine pour un temps de prise donné

Coulage entre deux plâtres

Coulage dans un moule jusqu'à la prise complète de toute la barbotine

Coulé

Technique de peinture, la couleur est étalée en goutte liquide sans que le pinceau touche le biscuit

Couture

Ligne en relief formée sur la pâte à la jonction des différentes parties du moule

Couverte

Enduit vitrifié par la cuisson, composé principalement de feldspath et aussi de quartz, craie. Les minéraux broyés finement sont mélangés dans de l'eau et appliqués sur les pièces crues ou dégourdies.

Croutage

Réaliser une couche de pâte plastique régulière destinée au façonnage par estampage

Cru sec

État d'un objet façonné après séchage

Cru vert

État d'un objet façonné avant séchage

Cuisson

Opération qui donne à la pièce céramique sa solidité. Le résultat obtenu est irréversible

Décastage

Retirer les pièces cuites de leur dispositif de cuisson cuisson

Décoration

application de couleurs vitrifiables ou non, selon le mode choisi et le support. Manuelle au pinceau, au tampon, à l'éponge, au pochoir, au rouleau. Impression par sérigraphie directe ou par transfert. Impression par gravure en transfert. Par décalcomanie. Par incrustation. Par empreinte

Décor grand feu

Décoration cuite en même temps que l'émail ou dans un cycle de cuisson identique. En faïence ce type de décor peut être posé sur émail cru, sur biscuit avant émaillage ou sur émail cuit devant subir à nouveau un cycle de cuisson émail. Décoration au pinceau, par décalcomanie ou par impression. Ce type de décor est dit inaltérable car il est sous émail (under glaze) ou dans l'émail (in glaze)

Dégourdi

Premiere cuisson à 800-980°C qui a pour but de solidifier la pièce et de la rendre poreuse, ce qui facilite le stockage et l'émaillage.

Dégraissage

Cuisson pour brûler les graisses et les matières organiques des décors avant émaillage

Dépouille

Évasement ou arrondi d'une forme permettant son extraction directe du moule sans accrochage

Écaillage

émail décollé du biscuit par écailles, effort de compression sur biscuit trop important

Écoussage

émail décollé du biscuit par écailles, par effet de mauvaise adhérence et de compression (poussières de biscuit + dilatation)

Émail

Verre destiné à recouvrir les biscuits de faïence et à supporter ou recouvrir la décoration

Émail stannifère

Émail rendu opaque par la présence d'oxyde d'étain dans sa composition. A cause de son coût élevé, l'oxyde d'étain a laissé la place à l'oxyde de zirconium meilleur marché mais moins brillant et moins facile à travailler

Émaillage

Action de déposer l'émail ou la couverte sur un support céramique (cru, dégourdi ou biscuit) par trempage, par pulvérisation ou par arrosage manuel ou mécanique.

Embué

Matités sur émail brillant dues à des cristalisations

Empâtage

Mélanger un colorant céramique avec un médium pour former une encre ou une pâte

Empreinte

Technique de décor à base de métaux précieux tels que l'or ou le platine préparés avec un corps gras. Application avec des empreintes de caoutchouc (tampons, timbres)

Encastage

Mettre les pièces à cuire dans leur dispositif de cuisson

Engobe

Pâte généralement colorée utilisée pour modifier la teinte de surface des produits biscuités

Enmandrinage

Partie d'un moule de platerie qui s'emboîte dans la cerce de la machine de moulage

Estampage

Appliquer une couche de pâte plastique par pression manuelle sur la surface d'un moule

Estèque

Petit calibre manuel utilisé par les tourneurs

Étireuse

Petite presse manuelle pour fabrication de colombins de terre

Faïence ou fayence

Pate poreuse recouverte d'une glacure (émail). Décoration sur biscuit (sous émail), sur émail cru, sur émail cuit en petit feu ou en grand feu

Faïence calcaire

Pâte tendre à base d'argiles et de calcaire sous forme de craie, marbre ou de dolomie (qui apporte aussi du magnésium). Le biscuitage est aux alentours de 1050-1060°C et l'émaillage à 960-1000°C.

Faïence feldspatique

Pâte dure à base d'argiles, de kaolins et de feldspaths. Cuisson du biscuit en tre 1180 et 1230°C, celle de l'émail entre 1060 et 1100°C. C'est la pâte de faïence la plus dure

Faïence fine

Pâte constituée d'argile cuisant "blanc" recouverte d'un vernis. La faïence fine Anglaise contient en plus du silex broyé.

Feldspath

Silicates d'alumine naturels à base de potassium, sodium, calcium ou lithium. On distingue l'orthose principalement potassique, l'albite qui est sodique, l'anortite qui est calcique, le lithique à base de lithium (spodumene, pétalite, etc...). Les feldspath mixtes désignes des composition partagées en potassium et en sodium.

Le feldspath est l'élément fondant des porcelaines qui contribue à leur vitrification.

Filet

 

Bande de couleur ou de métal précieux sur le bord d'une pièce. Très mince on l'appelle cheveu.

Filtre-presse

Machine constituée de moules filtrants (des bâtis) garnis de toiles fines dans lesquels la pâte est injectée à haute pression sous forme de barbotine. Sous l'effet de la pression l'eau s'élimine au travers des toiles et la pâte se rafermit en se densifiant. La densité recherchée correspond à un degré de dureté en rapport avec l'eau restant dans la pâte. Après débâtissage du filtre-presse on obtient la pâte sous forme de galettes

Finissage

Action de rectifier, d'adoucir la surface et les arêtes des produits façonnés crus avec perçages et découpes si nécessaire.

Fond de cuisson

Plateau rond en réfractaire servant à la manutention et au biscuitage des objets en pile (assiettes)

Fondant

Elément qui provoque ou qui accélère la fusion et la vitrification d'une pâte, d'une couleur, d'un engobe

Fouillage

Calibrer avec un mouvement vertical puis latéral pour élargir une pièce creuse en contre dépouille

Fritte

Produit vitrifié issu d'une fusion à haute température de matières premières pour composition d'émaux

-----Sommaire ----- Glossaire du céramiste